La fin d’un mythe : comment le “duplicate content”​ peut améliorer votre trafic web-to-store ?

Tous les Retailers se posent des questions sur la notion de « duplicate content », dont la connotation reste très négative pour une grande majorité des experts SEO. Pourtant après avoir échangé avec de nombreux spécialistes, notamment directement chez Google, notre conclusion est formelle : répliquer la même information sur plusieurs supports sur internet peut avoir un effet positif sur votre SEO local et donc sur la visibilité de tous vos points de vente en ligne !

Nous avons ainsi identifié trois types de « duplicate content » : le duplicate content ayant un impact négatif sur le SEO, celui qui l’impacte positivement et enfin le “duplicate content” qui n’est pas pris en compte par Google mais influence surtout l’expérience utilisateur !

1. Qu’est ce que le « duplicate content », et pourquoi cette notion est elle connotée négativement ?

Le “duplicate content” est un contenu (texte, photos, données…) qui apparaît sur Internet à plusieurs endroits i.e. urls : cela représente près de 30% du contenu web selon certaines estimations ! Bien qu’il ne s’agisse pas techniquement d’une fraude, le “duplicate content” peut cependant avoir un impact négatif sur le référencement des moteurs de recherche et en particulier Google. Ainsi, présenter du “duplicate content” sur son site peut entraîner un déclassement et des pertes de trafic, résultant de deux problèmes principaux :

  • Pour offrir la meilleure expérience possible aux internautes, les moteurs de recherche comme Google affichent rarement plusieurs versions du même contenu. Cela dilue donc la visibilité de chacun des doublons.
  • La valeur du contenu peut aussi être davantage amoindrie car d’autres sites devront choisir entre les doublons. Au lieu de centraliser tous les liens entrants pointant vers ce contenu, les différentes pages se répartiront les liens, cela ayant une incidence sur le référencement du site.

Par ailleurs, le “duplicate content” identifié par Google comme une tentative de fraude de la part d’un site, pourra aussi être pénalisé encore plus gravement (de la même manière que le “keyword stuffing” par exemple).

2. Le “duplicate content” en référencement local

“Google a mis en place un indicateur pour valoriser ces données locales dupliquées : le NAP consistency”

En ce qui concerne le référencement local, c’est à dire les informations en ligne sur les points de vente (adresses, noms, numéros de téléphones, horaires…), les sources de données sont nombreuses : les établissements physiques peuvent ainsi être référencés sur Google My Business, Waze, Foursquare, Apple Plan, Tiendeo, Here, Pages Jaunes, TomTom, l’annuaire de la Poste, le 118000, Facebook, etc.

Avoir des informations dupliquées sur un nombre important de sites permet au contraire d’améliorer le référencement des établissements, sur des recherches locales comme lorsque l’on cherche “une banque à Lille”, “un restaurant à Nice”, ou “un magasin d’électroménager à Mulhouse”. En effet, plus une informations locale est dupliquée, plus elle est considérée comme fiable par les moteurs de recherche et plus elle est valorisée !

Google a même mis en place un indicateur pour valoriser ces “données locales dupliquées” que l’on appelle le NAP consistency. Il s’agit de savoir si le Nom, l’Address et le Phone, d’un même établissement est identique sur tous les supports de référencement. Si par exemple le numéro de téléphone d’un même point de vente identifié par son Nom et son Adresse, varie sur des plateformes locales, Google identifiera les données comme erronées et les dé-référencera ! Face à ce constat, les commerçants et les enseignes comme Carrefour ou Darty se dotent d’outils pour uniformiser automatiquement leurs données locales sur le Web et ainsi garantir à la fois une bonne expérience client avec des données à jour (1) mais aussi un impact positif sur les moteurs de recherche !

3. Le duplicate content non pris en compte par Google : quelques cas spécifiques !

Trois cas spécifiques éveillent enfin de nombreuses questions quand on parle de “duplicate content” en référencement local.

Le premier cas spécifique est celui de la description des établissements et il convient de clarifier trois situations que rencontrent de nombreux webmasters. Tout d’abord, lorsqu’on gère le référencement d’une enseigne disposant de centaines, voir de milliers de points de vente, avoir une description textuelle identique pour tous ses établissements sur Google My Business, n’a pas d’incidence négative sur le SEO local ! Cependant, avoir une description spécifique pour chaque point de vente améliorera l’expérience client et il reste donc utile d’avoir du contenu différent par établissement. Par ailleurs, avoir une description identique sur toutes les plateformes (Waze, Here, Foursquare, Facebook, Google My Business…), n’aura pas non plus d’incidence en SEO. Enfin, il en va de même si la description du point de vente est la même sur le site web de l’enseigne et sur Google My Business !

Le deuxième cas spécifique concerne les photos ! De la même manière que pour la description, avoir les mêmes photos sur différentes fiches Google My Business, sur son site web et sur toutes les plateformes locales n’a pas d’incidence SEO, même si avoir des photos spécifiques par points de vente améliore fortement l’expérience client.

Le troisième sujet qui revient souvent quand on parle de “duplicate content” en référencement local, concerne la réponse aux avis. Face à la multiplication des avis sur internet, notamment sur Google My Business, de nombreux community managers se posent la question de savoir si répondre de manière identique à différents commentaires a un impact négatif ou non. Là encore, la réponse de Google est plutôt claire : “Having the same responses to reviews isn’t considered duplicate content, though some variations in response text is recommended”.

Ainsi, de manière générale, sur ces trois sujets, l’expérience client doit être au coeur des problématiques des community managers : la priorité est donc bien de répondre aux besoins des internautes et non de s’attirer les faveurs des moteurs de recherche.

Voilà, vous avez toutes les informations en main pour augmenter la visibilité de tous vos points de vente !

Pour parler de vos projets :

  •  

Avec Partoo, Allez vous faire voir … sur internet !

À propos de Partoo :

Partoo vous rend visible partout, tout le temps. En générant jusqu’à 7x plus de contacts que votre site Internet, augmentant votre trafic web-to-store et améliorant l’interaction avec vos clients grâce aux avis.

Nous travaillons avec 50 000 points de vente et 250 enseignes en Europe dont Carrefour, Starbucks, Burger King, Promod, Toyota, LCL, Groupama…

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑