Quel ROI attendre d’un projet web-to-store sur Google My Business ?

Vous souhaitez améliorer votre conversion web-to-store mais vous n’avez pas toujours les ressources en interne ? Vous aurez donc besoin de connaître tous les KPI à suivre pour convaincre votre direction de prioriser ce projet et débloquer du budget.

Après avoir exposé les enjeux du référencement local, vous avez compris l’importance de référencer vos points de vente sur un maximum de plateformes comme Google, facebook ou Waze pour améliorer votre trafic web-to-store. Il vous reste désormais à définir des metrics clairs pour mesurer le ROI. Chose aisée car dans de ce type de projet de “visibilité locale”, les KPI sont tangibles car directement liés à l’activité du magasin.

Les fiches Google représentent le plus grand impact. Voici les 5 KPI à suivre sur cette plateforme et les résultats que vous pouvez en attendre.

Do's & Don't sur Google My Business

#1 – Recherches directes

Le nombre de fois que vos fiches Google (image ci-dessus) apparaissent lorsqu’un internaute cherche directement le nom de votre point de vente, par exemple “agence LCL Orléans” ou “Darty Marseille”. En effet, cela ne se produit que si votre enseigne a une forte image de marque. Ce type de recherche ne représente que 20% des recherches des internautes selon l’institut Moz.

“Parmi 20 000 établissements du Retail qui ont optimisé leur référencement local sur une vingtaine de plateformes (moteurs de recherche, réseaux sociaux, GPS et annuaires en ligne), voici les résultats obtenus entre 2017 et 2018.”

Evolution des recherches directes par secteur

#2 – Recherches indirectes

Le nombre de fois que vos fiches Google apparaissent lorsqu’un internaute vous recherche par une catégorie. C’est-à-dire “magasin de vêtements Paris” ou “magasin d’électroménager Bordeaux”. Cette tendance est en forte croissance et l’institut Moz affirme que cela correspond désormais à 80% des recherches des internautes. En effet, ces derniers attendent d’obtenir les meilleures recommandations de Google en fonction des mots clés tapés, de la distance à laquelle il se trouve et la note du point de vente.

“L’enseigne Aigle a encore vu une augmentation de ses recherches indirectes: +89% en 2019, depuis la mise en place de sa stratégie web-to-store en 2015. Il s’agit d’une progression extrêmement forte sachant qu’Aigle recense chaque année plus d’une dizaine de millions d’affichage de ses fiches sur Google. ”

#3 – Clics vers votre site Web

Voilà un KPI très fort si vous possédez une plateforme e-commerce. En effet, aujourd’hui, 85,5% des internautes français achètent sur Internet, soit environ 28 achats en ligne par an. Donc si vous voulez connaître vos ventes additionnelles grâce à cet afflux de nouveaux visiteurs, il ne vous reste plus qu’à appliquer votre taux de conversion “visiteurs sur votre site / achats”.

“Le réseau d’indépendants de BigMat, a augmenté les visites vers son site Web de 90% en 1 an.”

#4 – Demandes d’itinéraires

On est tous d’accord pour dire qu’une personne qui fait une demande d’itinéraire, est un indicateur fort de conversion web-to-store. Sauf si l’internaute est gagné par une flemme immense, il n’a aucune raison de ne pas se déplacer chez vous.

Prenons l’exemple des franchisés Guinot Mary Cohr. Ils ont multiplié par 6 le nombre de demandes d’itinéraire vers leurs instituts de beauté.”

#5 – Nombre d’appels

Ce KPI représente une opportunité importante tant au niveau business qu’au niveau relation client. Ces appels ont souvent pour sujet la disponibilité produit, la prise de rendez-vous ou une réclamation. Quelque soit le cas de figure, à vous de définir si votre numéro doit renvoyer vers votre magasin ou votre service client.

“Le groupe Fournier (SoCoo’C, Mobalpa, Perene) renvoie tous les appels des fiches Google My Business vers ses magasins. Il a connu une hausse de 30% sur cet indicateur. Un chiffre très fort car orienté majoritairement sur de la prise de rendez-vous.”

Voilà, vous savez tout. Vous êtes en possession de tous les indicateurs et ROI pour convaincre votre direction pour augmenter le trafic web-to-store de vos points de vente. Maintenant, c’est à vous de jouer !

Pour parler de vos projets :

  •  

Avec Partoo, allez vous faire voir … sur internet

À propos de Partoo :

Partoo vous rend visible partout, tout le temps. En générant jusqu’à 7x plus de contacts que votre site Internet, augmentant votre trafic web-to-store et améliorant l’interaction avec vos clients grâce aux avis.

Nous travaillons avec 50 000 points de vente et 250 enseignes en Europe dont Carrefour, Starbucks, Burger King, Promod, Toyota, LCL, Groupama…

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑